(c) La Lettre d'Arthur-2000


Avant l'association...

Dès la fin des années 50, Maurice DESPORTES menait les premières recherches sur l'histoire de sa famille. Marne, Meuse, Ardennes, le chemin à suivre était tracé. En 1978, son fils Christophe reprend ces recherches.
En 1984, il organise à Louvois (Marne), village où la famille est fort représentée, la première réunion familiale qui regroupe les descendants d'Arthur DESPORTES (1848-1888).
En 1993, pour préparer la seconde rencontre, il lance un journal trimestriel d'informations sur l'histoire de la famille et son actualité. Dès le premier numéro, les deux tiers des foyers s'abonnent. Tous les membres de la famille identifiés étant tous descendants d'Arthur DESPORTES (1848-1888), le journal s'appellera "La Lettre d'Arthur", sans ignorer pour autant les autres ancêtres, en particulier François DESPORTES (1661-1743),peintre du roi.
En 1994, à Condé en Brie (Aisne), se déroule la seconde réunion familiale, regroupant une soixantaine de personnes.

1995 : création de l'association

Afin de gérer le journal "La Lettre d'Arthur" de manière plus indépendante, et plus transparente, afin aussi de faciliter l'organisation des rencontres familiales, en impliquant plus les différentes composantes de la famille, l'association "La Lettre d'Arthur" est créée fin 1995. Sa déclaration à la Préfecture du Loiret (n°1048) est publiée dans le J.O du 29.11.1995.

Depuis 1996 : la famille s'agrandit

Suite à ses recherches de 1996, Christophe DESPORTES retrouve de nouveaux descendants de la famille DESPORTES, dont la branche est issue de Jeanne DESPORTES (1737-1810) arrière-grand-tante d'Arthur, et petite nièce de François. L'association s'étend ainsi en dehors des descendants d'Arthur.
François DESPORTES, le peintre, s'il n'est pas leur ancêtre direct (il fut père mais pas grand-père),devint le principal centre d'intérêt de ceux qui descendent de son frère Jean né en 1666.

1997 : la 3ème réunion familiale

Retour aux origines géographiques de la famille, le 18 mai 1997, la famille se réunit à Champigneulle (Ardennes), village qui vit naitre le peintre. 76 descendants de la famille DESPORTES furent reçus par la municipalité.

1998 : l’année François DESPORTES

Un an avant le tricentenaire de son élection à l’Académie royale de peinture, François DESPORTES fut à l’honneur dans deux importantes expositions.
La première, organisée avec la Mona Bismarck Foundation, présenta à Paris du 19 mars au 16 mai, une cinquantaine d’oeuvres. La famille DESPORTES fut représentée au vernissage de l’exposition par Maurice, Christophe, Jean-Claude et Danielle DESPORTES.
La seconde exposition, reprenant en partie la précédente, fut présentée au Musée International de la Chasse de GIEN (Loiret) du 27 juin au 15 octobre. Ce musée qui était déjà un peu "la maison de François DESPORTES", présenta une centaine d’oeuvres du peintre. L’association, invitée par la Ville de Gien, profita de l’exposition pour organiser une journée de rencontre des descendants de la famille. Ce sont une quarantaine de cousins, rejoints par autant d’habitants de Champigneulle, le village du peintre, qui se rencontrèrent le 11 juillet 1998.

1999-2000 L’association se développe...

Les recherches continuent, elles permettent de découvrir une nouvelle branche issue elle aussi de Jeanne DESPORTES. En 2000, les 2/3 des membres de l'association appartiennent aux nouvelles branches.
Le journal en est à son numéro 30, passant sa pagination moyenne de 6 à 20 pages, tirant à 150 exemplaires.
2000 c'est aussi l'année de la 4ème réunion des descendants de la famille Desportes.
Pour joindre l’association par courrier,
écrivez à :

Association La Lettre d’Arthur
6, boulevard de Québec
45000 ORLEANS
France